Développer son activité au Myanmar – Atelier n°8 “Business Development en Asie”

Pour lire les comptes rendus des ateliers Business Development en Asie passés, cliquez ici

Pour voir l’agenda des ateliers Business Development en Asie à venir, cliquez ici

 

22 février 2018 – Comment faire du business au Myanmar depuis Singapour ? Comment sourcer facilement des fournisseurs fiables ? Quelle est la taille de la communauté occidentale ? Quelle est la place des énergies renouvelables dans le pays ? Telles ont été les questions posées par 4 sociétés hébergées dans notre Business Centre à Guillaume Rebière, Directeur de la CCI France Myanmar et à Pascaline Griffon, Business & Marketing Manager en direct live depuis leurs bureaux de Rangoun.

Depuis le changement politique opéré en 2011 et l’arrivée au pouvoir du parti démocratique, le Myanmar devient plus facilement accessible aux investisseurs étrangers, intéressés par les grands projets à mener dans ce pays en développement. Avec 52 millions d’habitants, beaucoup de besoins ne sont pas couverts par les entreprises locales et il y a des places à prendre pour les entreprises françaises. Des grands groupes français comme Bouygues, Engie, Servier ou Sanofi sont déjà présents. La communauté française est la plus importante communauté occidentale et compte uniquement 1000 expatriés.

Ce très beau pays en croissance est un pays plutôt agricole faiblement industrialisé et riche d’importantes ressources naturelles. Il dispose d’une main d’œuvre peu qualifié. Les secteurs porteurs sont l’énergie, le tourisme, le textile, la construction, les transports, la santé avec d’importants projets de construction d’hôpitaux ou encore la formation des locaux. La population est très jeune, facilitant la pénétration extrêmement rapide du mobile et des usages numériques.

Pour travailler avec le Myanmar et développer un courant d’affaires depuis Singapour, il est recommandé de passer par un intermédiaire qui facilitera les démarches. L’environnement des affaires est certes un peu particulier mais pas tellement éloigné des situations vécues dans d’autres pays d’Asie du Sud Est. Il faut surtout apprendre la patience car à l’heure actuelle beaucoup de choses avance avec une certaine lenteur.

 

 

 

Propos recueillis auprès de Guillaume Rebière, Directeur de la Chambre de Commerce France Myanmar

 

Découvrez les ateliers à venir dans l’agenda du Business Centre ici !

Découvrez le Business Centre de la French Chamber Singapore

 

 

 

exporter-simplanter-singapour-asie-2